Christ en flocons

1 / 7

Les Christ sous la neige….se dévêtissent petit à petit. Vous en reconnaîtrez peut-être un, le Christ dansant, attrapé au printemps, autrement. Caressés par les flocons, délicatement posés, il semblerait cependant que l’un d’entre eux ploie sous la neige… Le dernier, qui n’est pas crucifié, a le coeur tellement chaud que la neige n’a pas pu s’y accrocher…

Après cette visite, j’étais à fleur de peau, comme ces jours où l’on ne sait plus trop si l’on doit rire ou pleurer, en pleine émotion simple, trop vulnérable. J’ai croisé sur la route un vieux monsieur qui marchait très lentement, me disait de faire bien attention. Comme j’ai fait une pause en passant à la boulangerie, mmm l’odeur du pain chaud, le quotidien simple, la vie qui court, la boulangère qui sourit, je m’accrochais à ce repères, tout était bien normal, mardi 5 Janvier 2010… J’ai retrouvé mon vieux monsieur en sortant, ma baguette sous le bras. J’étais derrière lui lorsqu’il croisa un groupe d’adolescentes. J’étais souriante, ce monsieur me plaisait. Je l’ai vu préparer sa main, tendre le bras, attraper une boule de neige sur un toit de voiture, afin de l’envoyer sur les jeunes filles. Je trouvais ça tellement espiègle, tellement joli. La boule est partie. Les filles ont fait un pas de côté. N’ont pas levé les yeux. N’ont rien dit. N’ont pas crié n’ont pas ri. Le monsieur, vieux, a continué, seul sa route, vers je ne sais où….

Alors j’ai retenu mes larmes, je suis rentrée, et j’ai regardé ces Christ que ce matin enneigé m’avait offerts. Je n’ai pas fait de pas de côté, j’ai levé les yeux, j’ai dit, j’ai crié, j’ai ri.

Pour encore plus de détails sur cette matinée, vous pouvez lire l’article sur les anges.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *