3 commentaires

  1. de rien… Zorro est toujours là en cas de coup dur. D’un geste de son épée, il pourfend la grisaille ambiante et laisse poindre le soleil.. enfin, il fait ce qu’il peut.
    Z

  2. La pluie,
    La longue pluie, avec ses longs fils gris.
    Avec ses cheveux d’eau, avec ses rides,
    La longue pluie
    Des vieux pays,
    Éternelle et torpide !

    Extrait de la pluie – Emile Verhaeren (1855-1916)

    Cela fait un petit moment que je suis tes aventures sur ce blog… Je me décide enfin à te féliciter pour ce beau travail. Merci de partager toutes ces émotions et ces beautés avec nous!
    J’apprécie tout particuièrement cette série d’images. C’est magnifique!

    • Merci « Lou » pour cette poésie. Je suis flattée que tu aies pensé à ces lignes pour les marier à ma petite série de photos. Je les vois autrement, je les sens nourries. J’aime ton intervention, ta participation. Voyez donc, chers visiteurs « anonymes », je sais que vous venez ici, alors laissez une trace, faites rebondir, affirmez, contestez si vous voulez !
      Merci pour tes si gentils mots, et tes visites régulières. J’espère que tu vas continuer, depuis ton « loin » !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *