Défilé : les chapeaux

1 / 14

Une série de portraits par la même occasion. Les fins de défilé furent pour moi impossible à photographier, tant l’émotion était forte. Voir Anaïs, Anne, Aurore, Coline, Eve, Delphine, Fanny, Laura, Margaux, et Thaïs, si complices, présenter tout le travail de l’année, puis leurs créations sur les thèmes « Jardin des délices » et « Les 7 péchés capitaux » m’a réellement fait prendre conscience de cette année écoulée, des moments partagés, de l’habitude que j’avais prise de les voir au travers de mon objectif. Je tiens à les remercier très fort (ainsi que Catherine bien sûr) d’avoir accepté mon oeil et mes objectifs, tout proches, intrusifs, sans jamais me repousser, bien au contraire.

Le photographe, c’est bien connu, est solitaire. Nous regardons seul, nous travaillons seul. Pour la première fois, je ne faisais pas que « croiser » le sujet d’un reportage, mais je les « fréquentais ».

Cette expérience ne s’arrête pas là pour moi, (puisque normalement je continuerai les visites l’année prochaine) mais chacune d’ elles restera dans ma mémoire. Le temps m’a aidé à les découvrir, petit à petit, chacune avec ses particularités, son caractère, ses couleurs, sa façon de créer. Il m’est arrivé de venir fatiguée dans leur classe, et d’en sortir ragaillardie. Merci pour tout ce que vous m’avez donné. Je vous souhaite de réaliser vos rêves, maintenant.

Le dyptique de la fin est un peu « hors série », mais je l’aime bien, alors il tient le rôle de point final. Fanny dans son rôle de Narcisse n’avait pas son regard mélancolique habituel…

7 commentaires

  1. Tu arrives à capter et même à capturer cette émotion, avec le mouvement, la lumière, les regards, les attitudes… pour moi c’est de la magie pure ! Et si moi, je reste sans voix, toi, tu es dans ta voie ! Tu as vraiment du talent !

    PS: Toi et Lilian, vous avez vraiment fait parti de la « classe » toute l’année…

  2. Merci Catherine…. Tu sais, tout était tellement beau, les filles si jolies et enthousiastes, ce n’est que du bonheur dans ces cas-là….

  3. OUaaa, elles sont vraiment magnifiques ses dernières photos! Merci beaucoup de nous laisser un aussi beau souvenir de se défiler.
    PS : J’adore la série sur les pieds!!

  4. Quels beaux portraits !
    Beauté, sensualité, une photographe sachant saisir les instants de grâce…
    Et tu écris si bien aussi, sur ton travail, ta présence, ton rapport aux autres
    Echange entre les modèles, leur travail magnifique et celle qui en témoigne, tout cela en confiance et harmonie
    Que de choses sont dites ainsi…

  5. Une joie, une fois, une couleur, une humeur … alors que je regardais ce défilé j’ai pensé à cette réplique de film : « C’est joli ce qui a pu t’arriver. Tu sais, c’est comme si tu étais dans les îles en vacances. Le soleil ne te brûle pas rouge-rouge, juste marron, tout doré. Il n’y a pas de moustiques. Mais la vérité, c’est que c’est fatal ce qui t’arrive si tu veux rester trop longtemps. Alors garde les jolies images que t’as dans la tête et retourne chez toi. Mais il faut pas te faire avoir.”
Ce blog prolonge ce souvenir, ces images sont tant de douceurs, mais je suis inquiet … pour ces demoiselles : l’enseignant renait chaque année avec de nouveaux projets, de nouvelles élèves … mais ces filles, leur rêve, … je suis inquiet.

  6. Merci Marc pour ce commentaire. C’est bon de dire…
    Pour les autres visiteurs, je me dois de répondre et d’apporter quelques explications. Marc est également enseignant au Lycée Camille Claudel. Me paraît très sensible au travail des élèves. Après échange de mails, je diffuse son commentaire. Il a peur que les filles “se perdent” au sortir du lycée… Et je peux répondre, en tout cas pour les élèves modistes. Elles sont déterminées, passionnées, elles ont reçu un enseignement de qualité. En ce qui me concerne, je ne me fais aucun souci. Je sais que chacune suivra sa propre route, qu’aucune ne sera simple (mais qu’est-ce qu’il l’est ????), mais je ne peux pas imaginer qu’elles vont “se perdre”. Aucun souci là-dessus. Elles feront des chapeaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *