Quelques jours ailleurs

1 / 8

Un besoin immense de respirer seule, marcher avec lenteur, contempler sans sentir les secondes passer, arrêter la course incessante que le quotidien nous impose. Alors, par solution de facilité puisque je savais que je m’y sentirais bien, me suis évadée quelques jours à Arcachon. Je remarque à mon retour en travaillant les images que mon regard est plus gris qu’avant, peut-être un peu pessimiste. Complètement inconscient au moment de la prise de vues, mais certainement en accord avec mon état d’esprit. J’espère pouvoir bientôt commencer à vous présenter des photographies de nouvelles séries que je tiens à réaliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *