Le peintre

Que de temps depuis ma dernière visite à l’atelier ! Babacar observe ses toiles, cherche, modifie, repasse, accentue, fait disparaître, apparaître, toujours avec la même passion. Ses couleurs ont changé. L’énergie dégagée par ses toiles en préparation diffère de ses travaux précédents. Nous papotons. Tous les deux en phase de questionnements de recherche, comme d’habitude mais plus encore…

Matière

Détails de peintures, finies ou en travail, en gestation. Détails de l’atelier de Babacar. La tasse de café, hospitalité. Les visages qui peut-être disparaîtront, mais seront toujours là, dessous. La terre sous la peinture. Les coulures diluées, qui elles aussi seront toujours là, dessous..

Joie !

Babacar m’écrit un mot derrière la toile qui désormais vit chez moi… Quelle joie ! J’ai immortalisé cet instant… MERCI Babacar !

Détails ?

Babacar va éditer un livre suite à l’exposition « Cosmologie Bambara : le Sigui et les quatre points cardinaux » montée au printemps pour le musée africain de Lyon. Pour ce faire, nous voulions des détails de ses oeuvres, parce que certains détails parlent énormément. Vous avez pu remarquer que je ne vous livre pas sur ce blog ses oeuvres complètes, et certains d’entre vous aimeraient bien. Mais Babacar expose régulièrement, alors je préfère vous laisser visiter ses expos, découvrir ou re-découvrir son travail dans toute sa réalité. Et puis vous pouvez aussi aller à son atelier, rue Montesquieu dans le 7è. …

Babacar ! Enfin !

Depuis quelques semaines il m’est très difficile de nourrir ce blog, faute de temps pour de nouvelles prises de vues, car beaucoup de travail pour des commandes. Et puis le voyage d’Avril traîne toujours… Bref, trêve de plainte, suis passée boire un café à l’atelier de Babacar avant de filer avec lui (et Delphine, une de ses amies), au musée, photographier ses toiles et totem pour son projet de livre. J’ai attrapé ces 4 photos avant de quitter l’atelier. Blanc blanc, il fait chaud, ça doit être pour ça…. J’étais bien contente de le revoir, et de retourner là-bas.. Au …

Exposition "Cosmologie Bambara", Babacar Touré, Du 29 Avril au 31 juillet 2009

  « Cosmologie Bambara : le Sigui et les 4 points cardinaux » Babacar, que vous pouvez découvrir ou re-découvrir dans mon blog, expose au Musée Africain de Lyon. Vernissage le 28 avril à 19h30. Allez-y nombreux, je vous assure que cette exposition sera d’une grande force ! Plus d’infos :  http://www.musee-africain-lyon.org/expositions.html#ba http://jangalekat.free.fr/html/part_babacar.htm

Exposition « Cosmologie Bambara », Babacar Touré, Du 29 Avril au 31 juillet 2009

  « Cosmologie Bambara : le Sigui et les 4 points cardinaux » Babacar, que vous pouvez découvrir ou re-découvrir dans mon blog, expose au Musée Africain de Lyon. Vernissage le 28 avril à 19h30. Allez-y nombreux, je vous assure que cette exposition sera d’une grande force ! Plus d’infos :  http://www.musee-africain-lyon.org/expositions.html#ba http://jangalekat.free.fr/html/part_babacar.htm

Habillage

Je retournai rapidement voir Babacar, lui donner mes bin-bins (bijoux sénégalais, colliers de ventre..) pour ses totems… Il en habillait justement un. Je ne les verrai peut-être qu’au musée africain maintenant… J’aurais souhaité les voir se vêtir au fur et à mesure, et les toiles toutes finies, mais on ne peut être partout à la fois….

Projections et totems

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas pu rendre visite à Babacar ! Son travail pour l’exposition au musée africain a beaucoup avancé, tout prend forme ! Quelle frustration de ne pas être là pour l’accrochage ! Il a continué d’habiller des totems de la « famille ». Puis, projections sur toiles au sol, première étape de sa création. Laisser le hasard ( Vraiment ? Qui projette ?) choisir son image, la reconnaître, se l’approprier et l’affirmer.

Toiles blanches

Aujourd’hui Babacar a commencé deux toiles. Elles étaient déjà préparées, collage de matière, recouvert d’une couche de peinture blanche, sur laquelle il avait projeté du brou de noix. Il a fabriqué la couleur, avec peintures et pigments devant moi. C’était vraiment chouette de voir cette couleur naître et se poser. Et la concentration de Babacar à ce moment-là.